PostHeaderIcon 6ème Dim Ord B

Document sans titre

Quand hygiène sociale et morale divine se rencontrent.lepreux

Nous avons souvent compris la loi de l’isolement du lépreux comme une sorte de punition ou l’expression d’une malédiction divine. Loin de là. Il s’agit tout simplement d’une mesure d’hygiène sanitaire sociale. Elle est mise en place pour limiter la poussée expansionniste de cette terrible maladie de la lèpre.

 

La loi a prévu l’intervention des prêtres afin d’en assurer une juste application. Car, il ne faudra pas que cette disposition hygiénique devienne un creuset de vengeance ni de tricherie pour que l’ennemi ou l’adversaire s’y voie englouti à tort et à travers. Le prêtre, serviteur de Dieu, est sensé agir en toute justice pour garantir le droit de tout un chacun, favoriser la cohésion sociale et établir le Bien Commun. S’il intervient avant la mise en quarantaine pour s’assurer de sa nécessité, il devra intervenir encore avant la réintégration sociale pour empêcher tout favoritisme par rapport à cette loi. Un favoritisme très dangereux pour la communauté.
Au-delà de la lèpre physique, il y a aussi une lèpre spirituelle qui occasionne un isolement d’un autre ordre. Il s’agit évidemment du péché. Ce mal qui nous sépare, nous éloigne de Dieu et aussi du prochain. Et l’éloignement de Dieu et des prochains pèse sur l’âme du pécheur, autant que la quarantaine du lépreux sur son moral. Car l’Homme, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, est un être de communion et ne saurait vivre heureux ou s’épanouir dans l’isolement.
En guérissant le lépreux qui vient le supplier, Jésus démontre non seulement sa capacité, mais aussi sa volonté de nous délivrer de tout ce qui empêche la vie communautaire et le bon ordre social, tant sur le plan physique que spirituel. Prenons alors le courage d’aller à Lui avec la lèpre de nos péchés et, à genoux devant Lui, dans une démarche de conversion et de pénitence, supplions-le de nous en purifier. Lui qui est venu dans le monde pour que ses disciples trouvent la joie et pour que leur joie soit parfaite, Il ne manquera pas de nous accorder ce dont nous avons besoin. Tout joyeux d’avoir bénéficié de sa grâce et de ses bénédictions, nous partirons par les chemins pour répandre la Bonne Nouvelle du Salut que le Seigneur accorde à ses enfants.

 

 

P. Simon-Pierre S. SILIADIN

Voir les textes du jour.

 
Radio Maria en live
Ecouter Radio Maria togo Cliquer ici !
Ecouter Radio Maria Togo
AGENDA DIOCESAIN