PostHeaderIcon L'évêque d'Aného interpelle le féticheur d'Agbavi

Document sans titre

isaac-ordinaSon Excellence, Mgr Isaac-Jogues GAGLO, évêque d'Aného, a réagi aux propos du féticheur Agbodjan Kokou Aholou. Ce dernier, arrêté le samedi 29 septembre 2012 à Agbavi (Préfecture des Lacs) avait en sa possession, des crânes et des squelettes humains. Il a affirmé avoir des prêtres parmi ses adeptes. Voici la déclaration de l'Ordinaire d'Aného par rapport à cette affaire.

 

 

Par la présente, je viens condamner l’acte scrupuleux, scandaleux, criminel et abominable de ce charlatan qui a entassé des ossements humains pour ses pratiques sataniques. Frères et sœurs en Christ et vous tous, hommes et femmes de bonnes volontés, chers pères, chères religieuses et chers religieux très chers fidèles laïcs, nous affirmons à la suite de la Bible et de l’Eglise que tout être humain est sacré car créé à l’image et à la ressemblance de DIEU lui-même. Et par conséquent, rien,fet_agbavi absolument rien ne saurait justifier une telle abomination où squelettes et crânes humains sont amassés et considérés comme des objets quelconques d’un culte traditionnel.
En effet, le meurtre est l’un des interdits des 10 commandements du Seigneur et donc inscrit dans la conscience de chacun. Il est aussi un interdit dans les valeurs traditionnelles africaines. Les déclarations de ce monsieur montrent qu’il se croit au-dessus de la loi divine, morale et républicaine. Nous demandons donc aux autorités politiques, administratives et judiciaires compétentes de notre pays d’instruire cette affaire macabre et criminelle avec la dernière rigueur pour déterminer la vérité afin qu’elle soit connue de tous et que la justice soit rendue.
En outre, ce monsieur déclare qu’il reçoit des prêtres à la recherche de son pouvoir mystico-ésotérique, un pouvoir satanique par nature et abominable dans ses pratiques. Nous exigeons qu’il apporte immédiatement les preuves de son affirmation et qu’il révèle les noms des prétendus prêtres qui sont ses adeptes dans ce culte diabolique ou satanique gravement contraire à la foi chrétienne catholique.
Là aussi, nous demandons aux autorités compétentes des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire de prendre en compte cette atteinte grave à l’honneur de tous les prêtres et de toute l’Eglise catholique. De tels délits contre DIEU et les hommes ne sauraient être passés sous silence. La vérité doit donc se faire ainsi que toute la lumière sur cette affaire criminelle aux propos diffamatoires, d’une extrême gravité à notre endroit venant d’un citoyen qui semble être sans foi ni loi.
Tout en exprimant notre proximité à toute la population éprouvée d’une manière ou d’une autre, nous invitons les prêtres, les fidèles chrétiens ainsi que les hommes et les femmes de bonnes volonté à la prière et à l’action afin que la lumière soit faite sur cette affaire. Unis à vous dans la prière pour la vérité et la justice recevez ma bénédiction.

Mgr Isaac Jogues GAGLO, Evêque d’Aného

 
Radio Maria en live
Ecouter Radio Maria togo Cliquer ici !
Ecouter Radio Maria Togo
AGENDA DIOCESAIN